Loi duflot
Publié le - 1281 clics -

Immobilier locatif : la face cachée de la baisse des logements étudiants.

Avec le récent débat autour du dispositif Duflot, l’immobilier locatif est au cœur de nombreuses préoccupations. Décriée comme un frein à l’immobilier locatif, la loi Duflot pose un véritable problème d’attractivité pour les investisseurs. Or ce sont ces investissements immobiliers qui garantissent une offre adaptée aux besoins croissants du marché.

Le marché étudiant touché par la baisse des loyers

Alors que la rentrée approche, nos étudiants ont été ravis de trouver des logements au rabais dans de nombreuses communes françaises. Les grandes agglomérations n’échappent pas à la règle : les prix ont également chuté à Paris, ainsi qu’à Lyon et à Toulouse. C’est une baisse généralisée qui s’est emparé du secteur, focalisée notamment sur les loyers de petites surfaces, comme les deux-pièces ou les studios.

Une baisse qui aggrave la pénurie de marché

La tendance, bien que positive pour les étudiants reflète un réel souci au niveau de l’offre locative. Chaque année ce sont près de 1, 2 millions d’étudiants en besoin de se loger. Avec leurs résidences étudiantes (chambre étudiante ou studio), les 150 000 logements CROUS répondent à 10 % de la demande. Une initiative publique mise au point en 1970 qui aujourd’hui semble avoir atteint sa limite, puisque seule une minorité des étudiants y ont accès - les logements CROUS s’adressant exclusivement aux boursiers - et que la grande majorité peine à trouver un logement décent pour la rentrée. L’offre privée est donc plus que nécessaire car complémentaire.

L’investissement en chambre étudiante, un marché toujours porteur

Pour une grande partie des 1 million d’étudiants français, la principale solution pour se loger reste la location libre chez un particulier. Avec une demande plus de deux fois supérieure à l’offre, le marché des résidences étudiantes constitue une véritable niche pour les investisseurs, pour qui l’achat d’un studio locatif ou d’une chambre étudiante s’avère un très bon placement. Faut-il encore savoir s’y prendre, car investir dans un logement étudiant diffère en de nombreux points à l’investissement immobilier traditionnel. Dans le domaine, la clé pour réussir c’est l’emplacement. Plutôt à proximité des campus ou des centres villes, le logement doit être fonctionnel et proche de toutes les commodités plébiscitées par les étudiants.

Pour plus d’informations sur l’investissement en chambre étudiante.