Loi duflot
Publié le - 1103 clics -

Etat des lieux sur la loi Duflot

À l’adoption de la loi Duflot en février 2014, certaines dispositions étaient connues pour booster le logement locatif en France. Il s’agissait principalement de l’encadrement des loyers, de la garantie universelle des loyers et des rapports entre les locataires et les propriétaires. Toutefois, les objectifs du gouvernement étaient de 500 000 logements par an d’ici la fin du quinquennat. On a noté quelques défaillances de la loi Duflot.

Un démarrage assez lent

D’après les chiffres publiés par la FPI (Fédération des Promoteurs Immoilier), seulement 4165 logements ont été vendus en bénéficiant de la loi Duflot. Pourtant, le ministre Cécile Duflot prévoyait plutôt 40 000 logements en vente au cours de cette année. Cet objectif ne sera sûrement pas atteint, ce qui montre un démarrage assez décevant de la loi Duflot.
Cette loi ne sera malheureusement pas applicable dans toutes les communes de la France, l’État devra publier la liste des communes bénéficiant des avantages offerts par la loi Duflot. Une autre inquiétude soulignée cette fois par les propriétaires de logement est une clause de la loi qui stipule une baisse de 20 % du coût de logement. Les préfets pourront par la suite intervenir pour baisser encore le prix fixé par les loyers. Cependant, cela ne sera applicable que dans certaines communes.

Un état des lieux assez mitigé

D’après les estimations, seulement 20 % des ventes sont réalisées dans le cadre de la loi Duflot. Les Français ne semblent donc pas pressés de se tourner vers cette loi pour l’achat ou la vente de leur bien immobilier. Aussi il semble qu’il est tôt pour établir un véritable bilan. Pour obtenir de meilleurs résultats dès la fin de cette année, l’État doit valoriser un environnement économique qui permet l’investissement dans le secteur de l’immobilier locatif et le financement de la part des banques auprès des particuliers.