actu2.0

Essayer la pêche à la mouche

Quand mon ami s'est aventuré à tenter d'essayer de me donner goût à la pêche, il ne savait pas dans quoi il s'embarquait !


Je n'arrive pas a tenir en place, je suis hyperactif et je me lasse très vite si je ne bouge pas.
Je suis en effet d'un naturel impatient et ne fait que gesticuler dans tous les sens, ne pouvant rester plus de 10 minutes en place.
Je ne me voyais donc pas rester une heure assis sur un siège à regarder un bouchon flotter.

Et c'est tant mieux parce que ce style de pêche qu'il m'a fait essayer est tout sauf une pêche statique !


Il m'a donné une canne avec une soie (le fil de pêche) et une mouche.

Après m'avoir expliqué rapidement la base de la peche à la mouche qui est de leurrer le poisson avec un appât attrayant, il a pu me contempler faire claquer et virevolter la soie au dessus de moi, comme un Zorro qui tenterai de couper une abeille en plein vol avec son fouet.
Je me défoulais alors que lui, calme et paisible, avait pausé sa mouche sur la surface de l'eau et attendait patiemment qu'une truite vienne la gober.


Je me déplaçais doucement dans l'eau et au fur et à mesure, commençais à me prendre au jeu du lancé furtif pour tenter de poser ma mouche le plus délicatement possible...une sorte de manière pour moi de canaliser ma fougue.


Et voilà que tout à coup, ma mouche pique au fond de l'eau et que ma canne se met à frétiller.


Je venait de faire mon premier poisson pour ma première peche à la mouche !

A lire aussi sur actu2.0

  1. 23 Oct. 2014loi pinel : un placement avantageux dans l'investissement locatif219 hits